Il y a des villes qui vous permettent de voyager sans prendre l’avion. Buenos Aires est l’une d’elles. Si vous débarquez dans la capitale porteña, l’une des villes les plus dynamiques du monde, préparez-vous à rencontrer des cultures sans traverser les frontières !

Aujourd’hui, on vous amène à trois restaurants internationaux qui vous feront sentir ailleurs, mais entouré de serveurs qui parlent votre langue.

L´Atelier Bistro: Paris à Acassuso
Envie d’un peu de pâté? De magret de canard? Il ne faut plus aller à Paris pour goûter un bon repas français. Verónica Morello et Charly Forbes, un couple de chefs, ont créé ce bistrot en honneur à la gastronomie. Avec une large expérience dans le milieu, Verónica a travaillé avec Fernando Trocca, et Charly, avec Dario Gualtieri au café Armani autrefois situé avenue Alvear.

Le bistrot se distingue par son esthétique minimaliste mais accueillante. Et bien évidemment, par l’irrésistible pain fait maison, comme à la boulangerie! Et pour accompagner les plats d’une carte renouvelée tous les deux mois, vous n’avez plus qu’à déguster les vins de qualité servis dans l’Atelier. Quoi de mieux? Bon appétit!

Où? 14520 avenue del Libertador, Acassuso, Buenos Aires.

Namida: De la cuisine japonaise autrement
Il y a 50 ans le sushi a débarqué aux États-Unis et s’est ensuite propagé dans le reste du monde. Buenos Aires n’a pas fait exception : en vous baladant par les rues porteñas, vous découvrirez une grande variété de restau sushi.

Pourtant, si vous avez envie de bien manger et de goûter quelque chose d’original, allez chez Namida. Situé dans le Palo Santo Hotel, à Palermo, ce restaurant japonais offre une carte combinant les pièces classiques avec les originales du chef. Le top? Le roll Jrein, une combinaison parfaite de la culture russe et japonaise, et le roll de lomo (échine), une synthèse entre l’Argentine et le Japon. Le menu comprend d’ailleurs des tapas et des ceviches pour débuter la soirée.

Où? 2275 Bonpland, Palermo, Buenos Aires.

 

El Manto: de l’excellence arménienne
De même que les Péruviens et les Chiliens, les Arméniens, les Arabes et les Israéliens rivalisent dans le monde de la gastronomie. Qui est le meilleur ? On ne le sait pas mais quoiqu’il en soit, une chose est certaine : la cuisine du Moyen Orient est l’une des plus réputées et c’est un fait. Ses épices et son goût bien marqué en font un délice pour les papilles.

El Manto offre aux visiteurs une expérience arménienne en tous les sens. Les coupables ? Les incontournables du menu (taboulé, houmous, lajmayin –sorte d’empanada árabe- et bien d’autres) et l’ambiance Lawrence of Arabia ou, plutôt, of Armenia.

Pour le dessert, ne ratez pas le baklava et, si vous osez, lisez votre avenir dans le marc du café… Nous, on ne sait pas exactement de quoi il sera fait, mais, sans doute, vous vous retrouvez bientôt à table à El Manto !

Où? 5801 Costa Rica, Palermo, Buenos Aires.

Traduction: Victoria Torres

Related Post