Atemporelles, irrationnelles et authentiques, les vitrines conçues par Leila Menchari énoncent la beauté des matières et la vivacité des couleurs puisées dans la nature s’avérant une parfaite combinaison de ses influences parisienne et africaine. Capable de recréer des ambiances et de transmettre des émotions en fonction de la disposition des éléments, Leila a réussi à capturer l’attention de Jean Louis Dumas, président d’Hermès en 1977, qui l’a choisie comme directrice du département créatif.

Depuis 1977, l’artiste tunisienne Leila Menchari est responsable du décor de la vitrine de la Maison Hermès au 24 rue du Faubourg Saint Honoré, de même que de la conception de quelques carrés de la marque. Jusqu’au 3 décembre, le Grand Palais de Paris accueille l’exposition qu’Hermès a réalisée en hommage à ses vitrines les plus iconiques.

Leila est issue d’une famille fortunée de propriétaires terriens près du Hammamet, en Tunisie. Elle a suivi des études de Beaux-Arts dans son pays et à Paris, mais son rapport avec le monde de la mode a commencé lorsqu’elle a connu le couturier Azzedine Alaia. Grâce à lui, elle a fait la connaissance de Guy Laroche, qui l’a engagée comme mannequin après sa graduation. Déjà dans ce monde, elle a rencontré Annie Beaumel chez Hermès, qui lui a bientôt demandé de « dessiner ses rêves », donnant ainsi naissance aux créations de Leila en tant qu’artiste.

En 1977, Leila a été désignée la styliste principale de la Maison Hermès par Jean Louis Dumas, président de la Maison. Pour son influence dans le monde de l’art, elle a reçu de nombreux prix en France et en Tunisie.

Related Post